La terre et le pouvoir

La terre et le pouvoir

A la mémoire de Michel Izard

30,00

Anthropologue africaniste, Michel Izard a commencé en 1957 ses recherches au Yatenga, l’un des royaumes Moose du Burkina-Faso. Il a détaillé comment les « Gens du pouvoir », conquérants venus du Sud au xvie siècle, devaient s’en remettre à leurs sujets autochtones, les « Gens de la terre », du soin de propitier une terre nourricière sur laquelle la conquête ne leur donnait aucun pouvoir. La philosophie de cette configuration politico-religieuse spécifiquement africaine pourrait se résumer ainsi : le pouvoir sur les hommes vient toujours d’ailleurs; et les hommes sont sans pouvoir sur la nature, ils peuvent seulement espérer se la rendre favorable par des rituels appropriés. Ses travaux scientifiques ont largement débordé le domaine africain et inspiré toute une génération d’ethnologues, Michel Izard jouant aussi un rôle important dans la communauté anthropologique, comme enseignant, administrateur et animateur.

Les chercheurs réunis ici proposent plusieurs points de vue sur l’histoire politique de l’Afrique de l’Ouest, librement inspirés de l’œuvre de Michel Izard. Outre des contributions consacrées aux Moose, plusieurs envisagent, dans une perspective comparative, d’autres sociétés africaines, ou prolongent, réactualisent et discutent ses principales intuitions anthropologiques. L’ensemble se veut au bout du compte une réflexion sur le métier d’ethnologue.

  • Dominique Casajus

    Dominique Casajus, directeur de recherches au CNRS, enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a consacré plusieurs ouvrages à la culture et à la poésie des Touaregs ainsi qu’à l’histoire de leurs premiers contacts avec le monde européen.

  • Fabio Viti

9782271073570
CNRS Alpha
15/06/2012
312
15.0 x 23.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent