Le Livre au Moyen Âge

77,00Ouvrage indisponible

Jusqu’à l’invention de l’imprimerie, le livre était copié de main d’homme. Chaque exemplaire d’un manuscrit était unique. Mais la fin de l’Antiquité avait été marquée par une innovation importante : l’apparition du codex, fait de cahiers cousus, qui remplace le rouleau dans le bassin méditerranéen.Durant tout le Moyen Age, le livre-codex est resté le même objet, tout en se diversifiant par les dimensions, la mise en page, l’illustration…, selon les besoins des utilisateurs et le genre littéraire des écrits. S’il assura la conservation et la circulation des grands textes dans les principales langues de culture – hébreu, grec, latin, arabe – le livre médiéval favorisa aussi l’ascension des langues vernaculaires à la dignité de l’écrit.

,
9782876820159
Presses du CNRS
01/01/1988
248
25.0 x 30.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent