1916 en Mésopotamie

1916 en Mésopotamie

Moyen-Orient : naissance du chaos

25,00 (Disponible en numérique)

Une des origines du chaos moyen oriental est la décision britannique, fin 1914, de mettre la main sur la Mésopotamie (Irak actuel), possession délaissée d’un Empire ottoman quasi moribond.

L’objectif de la démonstration de force est double : impressionner les potentats arabes du golfe Persique et s’assurer à bon compte le contrôle de terres potentiellement riches et peut-être pétrolifères.

L’affaire est confiée à des unités de l’armée des Indes qui, après des débuts en fanfare, se retrouvent prises au piège à Kut-el-Amara, petite cité arabe du Tigre au sud de Bagdad. Le siège qui s’ensuit aboutit le 29 avril 1916 à une humiliante capitulation.

Les Britanniques payent cher le dilettantisme de généraux qui ont fait preuve d’une abyssale arrogance. Redresser la situation et rétablir leur prestige exigent d’eux des sacrifices en personnel et en matériel très supérieurs à ceux qui avaient été initialement envisagés.

Dans une marée de boue ou, au contraire, sous un soleil de feu, cipayes indiens, fantassins anglais et soldats turcs, dans un contexte de guerre sainte, se sont empoignés au milieu de populations sourdement hostiles auxquelles elles mentaient sur leurs véritables buts de guerre.

1916 en Mésopotamie inaugure au Moyen-Orient une ère d’instabilité et de tensions dont les échos se font toujours sentir.

  • Fabrice Monnier

    Historien, spécialiste de l’Empire ottoman, Fabrice Monnier est notamment l’auteur de 1916 en Mésopotamie (CNRS Éditions, 2016).

9782271092687
03/10/2016
336
15.0 x 23.0 cm

« Disons-le tout de suite : le dernier livre de Fabrice Monnier, 1916 en Mésopotamie […], est fabuleusement intéressant. En quelques trois cent pages fortement documentées, parfois épiques, et même humoristiques, ce grand connaisseur de l’Empire ottoman parvient à nous faire comprendre ce que pouvait avoir d’explosif le mélange de pétrole, d’Islam […] Qui plus est, cet ouvrage vient opportunément combler un vide dans l’historiographie française de la guerre 14-18 concernant une région qui a joué un rôle important dans l’évolution du monde »

Philippe Simonnot, Le Nouvel économiste, le 08 novembre 2016

« L’ouvrage de Fabrice Monnier nous livre pour la première fois cet épisode crucial de la Première Guerre mondiale qui a précèdé de quelques années le retour triomphal des Britanniques en compagnie du roi Faycal. »

Z.F., Qantara, novembre 2016

« L’ouvrage de Fabrice Monnier, passionnant, se lit comme un roman historique. Il m’a tenu en haleine de bout en bout, notamment avec son récit du siège de Kut et de la reddition du général Charles Townshend qui croyait conquérir Bagdad sans difficulté. »

Gilles Munier, VOXNR.com, novembre 2016

Du même auteur
Les médias en parlent