Armes en guerre

Armes en guerre

XIXe – XXe siècle Mythes, symboles, réalités

27,00 (Disponible en numérique)

Comment définir la relation qui unit le soldat à son arme ? Si l’arme appartient au soldat, le soldat appartient également à son arme : ne lui confie-t-il pas sa vie ?

François Cochet nous montre que le comportement humain, sur un champ de bataille, dépend d’abord et surtout de l’environnement technologique du soldat. Les armes, avant d’être utilisées dans la guerre, sont pensées, élaborées, construites par les décideurs civils et militaires. Une fois produites, il faut apprendre à s’en servir, former les soldats à leur utilisation. L’arme maniée par le combattant arrive ainsi en fin d’une chaîne de décisions complexes, empreintes de multiples systèmes de représentations mentales de la part de ceux qui les ont choisies, comme de ceux qui les utilisent. Technologie guerrière, perceptions des soldats, armes que l’on rend, que l’on prend, que l’on entretient, que l’on surnomme, que l’on photographie dans des mises en scène de propagande : François Cochet signe ici une histoire totale.

« Faire dire la guerre aux armes. » Telle est l’ambition de cette étude captivante, histoire à hauteur d’homme cernant au plus près l’expérience combattante.

Une approche radicalement nouvelle de la culture de guerre.

  • François Cochet

    François Cochet est professeur d’histoire contemporaine à l’UFR de Sciences humaines de l’Université de Metz et auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la Première Guerre Mondiale.

9782271072962
19/01/2012
320
15.0 x 23.0 cm

« Armes en guerre est une étude qui a l’odeur de la poudre. »

Michel Vagner, Est Magazine, 15 janvier 2012.

 

« Un ouvrage qui doit figurer dans toute bibliothèque bien tenue. »

Guerres-et-conflit.over-blog.com, 17 janvier 2012.

 

« [François Cochet] nous montre dans cet ouvrage remarquable que le comportement humain sur un champ de bataille dépend de l’environnement technologique du soldat. »

J-M G., La Charte, janvier – février 2012.

 

 « François Cochet nous fait découvrir l’intensité de certains débats d’équipement. Son aptitude à passer d’un pays à l’autre, à dominer les conflits anciens comme les plus contemporains donne de l’épaisseur à sa réflexion. »

Hervé Chabaud, L’Ardennais dimanche, 12 février 2012.

 

« François Cochet propose une approche radicalement nouvelle de la culture de guerre, appréhendée à travers les armes de combat qui fondent la psychologie du soldat. »

La Voix du combattant, février 2012.

 

« Le soldat à son arme noble et passionnant sujet que celui de ce livre, écrit par un universitaire spécialiste de la Grande Guerre. »

P.G., Guerre et histoire, premier trimestre 2012.

 

« Cet ouvrage, le premier du genre, analyse aussi bien les aspects décisionnels (choix d’une arme) que techniques (fabrication, achat, stockage) ou humains (protéger, exhiber, nommer son arme). »

Catherine Pauchet, L’Agathois et Les Affiches de la Haute Saône 16 février 2012.

 

François Cochet a donné une interview sur le blog http://guerres-et-conflits.over-blog.com/ le vendredi 24 février 2012.

 

« Un ouvrage tout en finesse, inscrit dans une démarche de chercheur authentique. »

Raids, mars 2012.

 

« L’ambition de cette etude captivante est de « faire dire la guerre aux armes ». »

Képi blanc, mars 2012.

 

France Cochet était l’invité de Caroline Lachowski sur RFI dans l’émission « Autour de la question », mardi 20 mars 2012 de 11h10 à 12h.

 

« François Cochet, lui, revient sur l’histoire des armes et du soldat qui les porte. Il expose d’abord comment un tournant a été pris entre 1856 et 1914. L’armement devient industrie, ce qui suppose un cheminement complexe, partant du bureau d’étude à l’expérimentation, puis à la production, à l’acheminement, à l’usage de l’arme, enfin à son recyclage. »

Thierry Jobard, Sciences humaines, avril 2012.

 

« Adoptant le regard du combattant, il [François Cochet] s’appuie sur de nombreux exemples et des témoignages pertinents dans une approche nouvelle de la culture de la guerre. »

Terre Magazine, avril 2012.

 

« Nul doute que cet ouvrage trouvera un accueil captivé parmi les lecteurs du Casoar, intéressés par essence aux questions des armements. »

Claude Franc, Le Casoar, juillet 2012.

 

« François Cochet appuie son propos sur une myriade d’exemples dont le foisonnement et la richesse de détails constituent l’un des atouts de l’ouvrage. »

Victor Demieux, Histoire politique, 11 octobre 2012.

 

« François Cochet montre bien les liens qui se tissent entre le soldat et son arme à travers son entretien très régulier ou par la personnalisation des armes. »

Walter Bruyère-Ostells, Vingtième siècle, octobre-décembre 2012.

 

« Un présent ouvrage, surprenant certes, mais assorti de tout ce qui peut en justifier l’éclairage et en faciliter la lecture (bibliographie, archives et sources, index des matériels et des firmes très neuf). Un cahier de 29 photographies (p. 88-94) offre un prolongement évocateur. »

André Martel, Revue historique 2012, n°664.

 

« Rigoureusement menée, l’étude de François Cochet passionnera jusqu’au néophyte. »

P.M., Le Figaro histoire, août-septembre 2014

 

Les médias en parlent