L'Église de France face à la persécution des Juifs

L’Église de France face à la persécution des Juifs

1940-1944

24,65 (Disponible en numérique)

Voici la première étude exhaustive sur l’attitude de l’Église catholique face à la persécution des Juifs de France entre 1940 et 1944. Une recherche fondée sur l’exploitation de documents inédits : fonds de congrégations religieuses, correspondances privées, archives épiscopales, dont les notes intimes du cardinal Suhard, archevêque de Paris sous l’Occupation…

Sylvie Bernay montre que l’Église, contrairement à une idée reçue, se montre très réservée face à l’application des premières mesures antijuives. Son rejet des persécutions éclate au grand jour lors des rafles de l’été 1942, marqué par la protestation des évêques contre un régime de plus en plus compromis dans la mise en oeuvre de la « Solution finale ». Les documents découverts révèlent que les protestations des évêques de la zone libre ont été concertées avec le Vatican. Sylvie Bernay décrit pour la première fois les moyens employés par le Saint-Siège et l’épiscopat français pour empêcher la reprise des grandes rafles à l’automne 1942 et protéger les persécutés.

Une typologie des sauvetages montre aussi comment se sont formés sept « diocèses refuges » en zone sud, autour du cardinal Gerlier et des évêques qui encouragent le placement des personnes dans les congrégations religieuses.

Une somme magistrale qui invite à repenser le rôle de l’Église sous l’Occupation.

  • Sylvie Bernay

    Sylvie Bernay, professeur agrégé d’histoire-géographie, enseigne dans le secondaire ...

9782271071538
Nationalismes et guerres mondiales
10/05/2012
528
15.0 x 23.0 cm

  • Presse

 

« Sylvie Bernay ouvre une nouvelle piste pour comprendre l’attitude de l’Église pendant l’Occupation. »

Laurent Lemire, Livres Hebdo, 27 avril 2012.

 

« Sylvie Bernay dresse un tableau complexe de révolution des responsables de l’Église de France face à la Shoah ».

Isabelle de Gaulmyn, La Croix, 31 mai 2012.

 

« Sylvie Bernay apporte une pierre fondamentale au débat sur «les silences» de l’Eglise catholique pendant la guerre. En bousculant bien des idées reçues. »

Jean Sévillia, Le Figaro Histoire, juin/juillet 2012

 

« Fondée sur des documents inédits – fonds de congrégations religieuses, correspondances privées, archives épiscopales -, cette enquête minutieuse fait reculer bien des idées reçues. »

Samuel Pruvot, Famille chrétienne, 09/15 juin 2012

 

« Un livre solide, indispensable à la compréhension des années noires. »

Eric Roussel, Le Figaro Littéraire, 14 juin 2012

 

« L’auteur montre comment l’Église de France aide, des 1938, les réfugies juifs venus d’Allemagne avant d’amplifier son action a partir de l’été 1941. »

Frédéric Valloire, Valeurs actuelles, 21 juin 2012

 

« Contre une historiographie qui dénonce un silence — au mieux réprobateur, au pire complice – de l’Église face à la Shoah, Sylvie Bernay cherche à comprendre cette quasi absence de condamnation publique »

Fabien Trécourt, Le Monde des religions, juillet/ août 2012

 

« Le livre de Sylvie Bernay est extrêmement fouillé et s’appuie sur nombre de documents inédits. »

Patrick Kervinec, La Nef, juillet/août 2012

 

« Le livre de Sylvie Bernay est un maître livre qui renouvelle la perception du rôle de l’Eglise de France pendant la Shoah »

Histoire du christianisme magazine, juillet/août 2012

 

« Cet ouvrage se recommande pour sa rigueur scientifique et invite à repenser le rôle de l’Eglise de France sous l’occupation nazie. »

Jean-Claude Meyer, Foi et Vie, septembre 2012

 

« Un ouvrage qui fera date. »

D.R., L’Homme nouveau, 15 septembre 2012

 

« Un livre solide, bien construit, nécessaire à une compréhension équilibrée de ces années douloureuses »

Le Bulletin des Lettres, septembre-octobre 2012

 

Sylvie Bernay a été interviewée par Laure-Marie Schaer, La Croix, le 16 juillet 2012

 

« Que l’Église catholique de France, collectivement, ne soit pas restée insensible à la détresse des Juifs pendant la Shoah, cela est une réalité que Sylvie Bernay met bien en lumière. »

Yves Chevalier, Sens, novembre 2012

 

Sylvie Bernay a été interviewée par L’homme nouveau, le 5 janvier 2013

 

« Issu d’une thèse de doctorat, ce livre important, malheureusement privé de bibliographie, repose sur de précieux dépouillements d’archives catholiques »

Vingtième siècle, 22 janvier 2013

 

  • Radio/Télé

Sylvie Bernay était l’invitée de Pierre Moracchini sur Radio Notre-Dame dans l’émission « Matière à penser », mercredi 6 juin 2012, de 19h05 à 20h.

 

« L’essai du jour » de Jacques Munier sur France Culture consacré à L’Église de France face à la persécution des Juifs, mardi 29 mai 2012.

 

  • Internet

 

Christophe Dickès reçoit l’historienne Sylvie Bernay sur Canal Académie dans l’émission « Un jour dans l’histoire », dimanche 7 octobre 2012.

« Dans cet ouvrage qui fera date, l’auteur réévalue complètement le rôle de l’Eglise non seulement dans les années 40 mais aussi dans les années 30. »

Les médias en parlent