Orléans 1911

Sociologie d’une ville

22,00 (Disponible en numérique)

En 1911, Orléans semble endormie. L’antique cité des Capétiens, la ville libérée par Jeanne d’Arc en 1429, l’entrepôt de toutes les marchandises du royaume au XVIIIe siècle, est devenue une ville moyenne de la IIIe République. Mais la vieille cité des bords de Loire n’en connaît pas moins les mutations profondes de la Belle Époque, marquée par les grands percements et les remuements urbains.
L’ordinaire de cette ville est un trésor pour l’historien du social. Antoine Prost, qui la connaît intimement, la dissèque avec l’expertise du clinicien ; il trouve en elle la substance d’une époque.
En cinq chapitres, il révèle la mécanique et les dynamiques, mais aussi les permanences profondes de cette société orléanaise. À l’aube du XXe siècle, dans une France qui s’industrialise, Orléans est une ville où le XIXe siècle ne semble pas terminé, et où le prolétariat n’a pas encore remplacé l’ouvrier urbain d’antan (serrurier, menuisier, mécanicien). L’analyse statistique lui permet de saisir la place des hommes et des femmes dans leurs quartiers, les trajectoires des rentiers, des bourgeois comme des artisans et des ouvriers. Dans le maquis des dénombrements, des recensements, Antoine Prost démêle les statuts des occupants, traque les départs, les alliances, les destinées et montre le lien entre le bâti, le domicile, et le milieu social. Il brosse le rare et nuancé portrait d’une ville en pleine métamorphose, mais qui reste attachée à la célébration de sa sainte Jeanne d’Arc, ferment de son identité. Une leçon d’histoire sociale en pratique.

  • Antoine Prost

    Antoine Prost, historien, auteur des Français de la Belle Époque (Gallimard, 2019), est reconnu pour ses travaux d’histoire sociale, en particulier sur l’enseignement et sur les anciens combattants.

9782271139474
17/02/2022
208
14 x 22 cm

« On n’arrête pas Antoine Prost ! Surtout pas sur les chemins délaissés de la monographie urbaine. On le retrouve ici auteur d’une plongée située : Orléans, 1911. C’est qu’Orléans est la ville de sa vie. »

L’Histoire, édition mars 2022.

« Voici un livre d’une rigueur et d’une finesse, avec un sens permanent de la nuance, qui l’honorent. »

François Kasbi, Histoire, édition mai 2022.

  • André Loez, Le Monde des Livres, le 25 février 2022

    « En synthétisant des décennies de travail sur la ville d’Orléans, où il réside, Antoine Prost offre un condensé chimiquement pur d’histoire sociale. Au départ, des sources d’une exceptionnelle richesse : les registres nominatifs et détaillés du recensement, qui permettent de saisir l’inscription sociale, spatiale et familiale des Orléanais. A l’arrivée, le portrait vivement mené d’une ville moyenne un peu endormie à la veille de la Grande Guerre, non sans surprises. »

Du même auteur
Les médias en parlent