Résister au nazisme

Résister au nazisme

Le Jewish Labor Committee, New York, 1934-1945

25,00 (Disponible en numérique)

Fondé à New York en 1934 pour lutter contre le nazisme et l’antisémitisme en Europe et contre leurs répercussions aux États-Unis, le Jewish Labor Committee (JLC) a joué un rôle capital dans le sauvetage et l’accueil de victimes de la répression hitlérienne. Située à la croisée de l’immigration juive et du mouvement syndical américain, cette organisation a su mettre sur pied un réseau de solidarité politique international. Destiné initialement aux dirigeants syndicaux et socialistes allemands, autrichiens, italiens, polonais, tchèques, et anciens mencheviks russes, ce réseau est imbriqué dans celui que dirige Varian Fry à Marseille. En 1940-1941, le JLC parvient à secourir et à offrir l’asile politique à plusieurs centaines de ces militants, juifs ou non, réfugiés dans le sud de la France.

Au-delà de ces sauvetages, le JLC s’engage à soutenir des mouvements de résistance en Europe. Il contribue au financement du courant socialiste dans la Résistance en France, favorisant ainsi son ralliement à la France Libre.

À partir d’archives inédites, Catherine Collomp fait revivre l’engagement de ces activistes juifs américains qui par leur action politique et humanitaire sauvèrent des milliers de personnes de la déportation et de la mort.

Prix 2017 de l’Organization of American Historians du meilleur livre sur l’histoire américaine, écrit et publié dans une langue autre que l’anglais

  • Catherine Collomp

    Professeur émérite à l’université Paris-Diderot, est spécialiste de l’histoire de l’immigration et du mouvement ouvrier aux États-Unis.

9782271090027
25/02/2016
312
15.0 x 23.0 cm

Presse :

« Voici l’histoire d’une résistance non négligeable au nazisme qu’il serait dommage de laisse dans l’oubli. »

Cultures-J, mars 2016

« Fondé le 24 février 1934 dans le milieu yiddishophone à Manhattan, le JLC existe toujours. « Juifs mais non sionistes » ; « socialistes, mais non communistes », ses créateurs étaient pour la plupart des immigrés bundistes juifs ou pas, venus de tous pays de misère et de pogromes. »

Le Patriote Résistant, mai 2016

« [Le Jewish Labor Commitee] s’est développé au rythme des tragédies entre 1934 et 1945. Catherine Collomp rend compte de cette histoire exemplaire. »

Sylvain Boulouque, L’ours, juillet 2016

Radio :

Catherine Collomp était l’invité de Jean-Jacques Biton sur Radio Chalom Nitsan pour l’émission « Pause littéraire », mercredi 18 mai 2016.

Catherine Collomp était l’invité de Jacques Dugovson sur Judaïques FM pour l’émission « Livres au café des psaumes », dimanche 19 juin 2016.

Du même auteur
Les médias en parlent