Objets mathématiques

Objets mathématiques

25,00 (Disponible en numérique)

Le besoin de voir les constructions imaginées par l’esprit a précédé les premières figures tracées par les géomètres de l’Antiquité.

Si le besoin de toucher a amené très tôt la production de modèles physiques d’objets abstraits, la réalisation pratique s’est avérée délicate en l’absence d’une théorie géométrique venant clarifier et unifier une multitude de méthodes empiriques utilisées jusqu’alors par les architectes, les charpentiers, les tailleurs de pierre et même les artistes. Cette théorie, c’est la géométrie descriptive.

C’est dans cet esprit que sont fabriqués à Paris, dès la fin du XIXesiècle, des modèles en plâtre destinés à l’enseignement du dessin d’art, du dessin industriel, du dessin d’architecture, du dessin géométrique et en définitive, de la géométrie tout court.

La collection de modèles de l’Institut Henri Poincaré, forte d’environ 600 modèles, et qui fascina de nombreux artistes, comme Man Ray, s’est construite sur un siècle et demi. Relater quelques traits saillants de cette entreprise scientifique, pédagogique et culturelle, étudier certains de ses modèles les plus emblématiques, observer ce que l’informatique et l’impression 3D ont apporté à ces questions, se demander comment l’on peut représenter dans notre univers à 3 dimensions des objets mathématiques qui en comportent 4… tel est le but de cet ouvrage, superbement illustré.

Préface de Cédric Villani et Jean-Philippe Uzan

9782271117434
02/11/2017
192
20.0 x 25.5 cm

 » Réalisés en plâtre, en bois ou en métal, ces objets sont palpables et regardables par tous. Et si les mathématiciens évoquent la beauté d’une démonstration quand elle va au plus juste, au plus simple, on peut cette fois appliquer l’adjectif à ces formes. « 

Philippe Douroux, Libération, 19 octobre 2017.

 » Les articles de l’ouvrage, écrits par les spécialistes de la géométrie, de l’histoire des sciences et de la fabrication de ces objets sont une exploration d’un territoire reconquis. Œuvre utile, savoureuse et belle. « 

Philippe Boulanger, Pour la science, décembre 2017.

« Cet ouvrage, auquel ont contribué une vingtaine d’auteurs venant d’horizons disciplinaires divers, relate l’entreprise scientifique, pédagogique et culturelle à l’origine de la collection, examine en détail certains cas particuliers (surfaces à courbure constante, cônes, sphères), puis aborde des questions d’ordre patrimonial et artistique. »

Archiscopie, janvier 2018

« La collection de l’institut Objets Henri-Poincare, à Paris, compte plus de 600 modèles. […] Leur dimension esthetique indéniable – bien mise en valeur dans ce bel ouvrage – a aussi touché des artistes dont les plus emblématiques sont les peintres Man Ray, également photographe, et Max Ernst, par ailleurs sculpteur. »

La Recherche, février 2018

« On pouvait, paraphrasant le poète, se poser la question  » Objets mathématiques, avez-vous donc une âme ? « Depuis la parution de cet inattendu et bel ouvrage, mêlant avec bonheur art et science, la réponse en parait plus ambiguë ! »

Revue de l’électricité et de l’électronique, mars 2018

Les médias en parlent