Controverses

Controverses

Accords et désaccords en sciences humaines et sociales

25,00 (Disponible en numérique)

Statistiques ethniques contestées par les sociologues, disputes homériques entre historiens sur Aristote au Mont-Saint-Michel, tirs croisés contre Galilée hérétique et Galilée courtier, polémiques cristallisées par Black Athena, ouvrage prétendant revisiter l’histoire de l’Égypte antique… Les chercheurs en sciences sociales raffolent des controverses qui donnent du piquant à une vie académique souvent monotone.

Ces débats font-ils pour autant avancer la connaissance ? Ne seraient-ils que des dialogues de sourds entre spécialistes défendant leur part de vérité ? En revenant sur ces querelles emblématiques, les études réunies dans cet ouvrage semblent confirmer le jugement de Schopenhauer : « En règle générale, celui qui débat ne se bat pas pour la vérité mais pour sa thèse… »

  • Yves Gingras

    Professeur au département d’histoire à l’université du Québec à Montréal (UQAM), titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, Yves Gingras est notamment l’auteur d’Éloge de l’homo techno-logicus (2005) et de Sociologie des sciences (2013).

,
9782271081636
Culture et société
19/06/2014
278
15.0 x 23.0 cm

« Trois exemples nous sont proposés d’une telle ouverture médiatique et violemment polémologique du champ de la controverse avec, d’une part, la question des statistiques ethno-raciales en France dans les années 1990 et, d’autre part, les deux livres sulfureux de Sylvain Gouguenheim, Anstote au Mont-Saint-Michel les racines grecques de l’Europe chrétienne (2008) et de Martin Bernal, Black Athena (premier tome en 1987). Le premier cherchait a relativiser le poids des intermédiaires arabo-musulmans dans la transmission du savoir grec au Moyen Âge, tandis que le second visait à affaiblir la notion de « miracle grec » en soulignant la part de l’Afrique dans la constitution de la civilisation hellène, tous deux ouvrirent la boîte de pandore des « guerres culturelles » dont notre époque est friande. »

François Chaubet, Vingtième siècle, avril-juin 2015.

 

«  « En règle générale, celui qui débat ne se bat pas pour la vérité mais pour sa thèse… ». Dixit Schopenhauer. Le pessimisme notoire du philosophe allemand ne sera pas infirmé par ce livre où sont analysées quelques-unes des grandes controverses qui ont agité le domaine des sciences humaines ces dernières années. »

C.G, Le Point Références, septembre-octobre 2014.

Yves Gingras a été interviewé par Simon Paye pour laviedesidées.fr, 16 septembre 2014.

«  Pour étudier cette question, Yves Gingras, collaborateur régulier de La Recherche, rassemble ici huit contributions qui abordent autant de querelles ayant secoué le Landerneau des sciences sociales. »

La Recherche, novembre 2014.

« Dans Controverses, ouvrage collectif qu’il coordonne, Yves Gingras met en perspective les polémiques qui ont animé, principalement depuis une vingtaine d’années, les travaux universitaires dans le champ spécifique des sciences sociales et humaines. […] L’ouvrage est passionnant pour qui s’intéresse aux controverses savantes : il permet d’en découvrir, dans le détail, quelques-unes dont les médias français avaient rendu compte et d’autres restées ignorées. »

Philippe Le Vigouroux, Science… & pseudo-sciences, le 22 juin 2015.

Yves Gringras accorde un entretien à Nicolas Devassus-au-Louis dans La Recherche, novembre 2016

Radio :

Yves Gingras a été invité par Étienne Klein dans l’émission « La Conversation scientifique », sur France Culture, le 14 mars 2015.

Yves Gingras était l’invité de Stéphane Deligeorges sur France Culture pour l’émission « Continent sciences » lundi 6 juin 2016.

Les médias en parlent