La guerre par le droit

Les tribunaux Taliban en Afghanistan

25,00 (Disponible en numérique)

Et si les Taliban, aux capacités militaires et technologiques bien inférieures à celles des armées occidentales, avaient gagné la guerre par le droit ? Tandis que la coalition internationale a mis sur pied un système juridique inadapté et miné par la corruption, les Taliban ont installé des centaines de tribunaux dans les campagnes : en insistant sur le respect des procédures, l’impartialité des juges et l’application des verdicts, ce système de justice s’est imposé comme une des rares sources de prévisibilité dans le quotidien des Afghans.

“Le tribunal des Taliban est pour tous, mais le tribunal du gouvernement est seulement pour les gens riches”, confie un habitant de la province du Wardak. De quelles manières les Taliban ont-ils gagné la confiance de la population ? Comment sont-ils parvenus à se mettre en position de réguler les rapports sociaux ? Et avec quelles conséquences pour la société afghane ?

Nourrie par un travail de terrain au long cours dans différentes provinces en Afghanistan, cette enquête offre de nouvelles perspectives sur un pays en guerre depuis quatre décennies et propose une réflexion novatrice sur la place du droit dans les guerres civiles.

  • Adam BACZKO

    Adam Baczko est chargé de recherche CNRS au Centre de recherches internationales (CERI-Sciences Po) ...

, ,
9782271127198
Logiques du désordre
02/09/2021
384
15 x 23 cm

« Une enquête exceptionnelle qui sortira le 2 septembre pour comprendre les erreurs de l’occupation occidentale et surtout le retour en force des talibans »

Jacques-Hubert Rodier, Les Echos, 21 juin 2021.

« Vingt ans après avoir été chassés de Kaboul, les talibans en ont repris possession. De leur lutte pour la survie à cette victoire totale, que sait-on de l’évolution et des invariants de ce mouvement ? Entretien avec le politiste Adam Baczko, chargé de recherche au CNRS. »

Fabien Escalona, Médiapart, 17 août 2021.

« L’évolution du régime afghan, dans une mesure limitée, mais réelle, dépendra de notre attitude à son égard »

Tribune d’Adam Baczko et Gilles Dorronsoro, Le Monde, 25 août.

« Le 15 août 2021, les talibans sont entrés dans Kaboul. Mais quelle vision de l’islamisme politique portent ces taleb, anciens étudiants en théologie devenus révolutionnaires combattants ? Quelle est la matrice idéologique de ces oulémas radicaux, juristes rompus à l’exercice du droit islamique et formés dans des écoles religieuses au Pakistan ? Pour y répondre, nous nous sommes entretenus avec le chercheur au CNRS Adam Baczko. »

Nicolas Gastineau, Philosophie Magazine, 24 août 2021.

« Les Taliban pourraient mettre fin à quarante-trois ans de guerre civile en Afghanistan »

Entretien d’Adam Baczko avec Emilien Hertement, Le Figaro, 26 août 2021.

« L’idée que les Occidentaux sont démunis face aux talibans est totalement fausse. Pour le chercheur Adam Baczko, les insurgés vont s’appuyer sur leur appareil judiciaire pour asseoir leur autorité, notamment en matière pénale et foncière. »

Entretien d’Adam Baczko avec Luc Mathieu, Libération, 31 août 2021.

« Comment les talibans ont vaincu l’Occident »

Tribune d’Adam Baczko et Gilles Dorronsoro dans Le Monde diplomatique, 31 août 2021.

« Dans une remarquable enquête publiée cette semaine, le sociologue Adam Baczko décortique le système juridique des Talibans et le sort réservé aux femmes. »

Entretien d’Adam Baczko avec Emilie Lopes, Madame Figaro, 3 septembre 2021.

« En Afghanistan, plus personne ne peut rivaliser avec les talibans. Et aucune puissance extérieure n’a désormais la volonté ou la capacité d’intervenir. C’est donc la fin d’une longue séquence de guerre civile, après tout de même 43 ans de conflit ininterrompu. »

Entretien d’Adam Baczko avec Fabien Escalona, Mediapart, le 17 août 2021.

« […] l’essai désormais très attendu d’Adam Baczko »

Cité dans le papier de rentrée littéraire des essais du Monde des Livres, par Florent Georgesco, le 26 août 2021.

« […] de quelles manières les Taliban ont-ils gagné la confiance de la population ? Comment sont-ils parvenus à se mettre en position de réguler les rapports sociaux ? Et avec quelles conséquences pour la société afghane ? Des questions auxquelles répond point par point Adam Baczko dans son livre, La guerre par le droit, alimenté par un rigoureux travail de terrain dans les provinces du pays. »

Le courrier de l’Atlas, le 1er septembre 2021.

« Cette idée rampante que les Occidentaux sont démunis est totalement fausse, nous le sommes beaucoup moins qu’il y a quelques années, avant le début des négociations entre les talibans et les Etats-Unis. Nous sommes paradoxalement en position de force pour faire pression sur les talibans. »

Entretien d’Adam Baczko pour Pressfrom, le 31 août 2021.

Adam Baczko était l’invité d’Olivia Gesbert sur France Culture dans l’émission « La Grande Table », le 2 septembre 2021.

« On peut surtout craindre pour les femmes qui ont eu la possibilité d’exercer toutes les libertés qu’offraient les milieux éduqués et urbains des vingt dernières années, et qui n’auront plus du tout cette possibilité avec les talibans. »

Entretien d’Adam Baczko avec Émilie Lopes dans Madame Figaro, du 03 au 04 septembre 2021.

Adam Baczko était l’invité de Sylvie Noël sur RFI, le 12 septembre 2021.

« Avec la prise du pouvoir par les talibans, deux mémoires du conflit s’affrontent. Entre vainqueurs et vaincus, entre fondamentalistes et modernistes, pas de conciliation possible. »

Adam Baczko, Libération, le 13 septembre 2021.

Adam Baczko était l’invité de Sylvain Bourmeau sur France Culture dans l’émission « La suite dans les idées », le 25 septembre 2021.

« La question était de savoir quand le régime allait tomber. La chute n’était pas du tout quelque chose d’étonnant. Et les causes de cette défaite ne sont pas à chercher dans les dernières, mais dans les premières années de l’intervention. »

Entretien d’Adam Baczko avec Laureen Piddiu dans La Marseillaise, le 21 septembre 2021.

« L’État islamique espère tirer parti du départ occidental et du fait que, pour toute une partie de la population, les Taliban sont un mouvement trop archaïque, trop rural, pas assez en phase avec les évolutions récentes de l’islamisme globalisé. »

Entretien d’Adam Baczko dans Politique Internationale, octobre 2021.

« En définitive, en plus d’être très agréable à la lecture, La guerre par le droit s’avère être un ouvrage essentiel pour comprendre la légitimité qu’ont pu obtenir, à certains égards, les Taliban. Sans rien masquer de leur conservatisme, de leur violence ou de leurs contradictions, il montre que les tribunaux Taliban incarnent pour de nombreux Afghans une alternative acceptable par rapport à un système judiciaire officiel unanimement décrié comme inefficace et corrompu. »

Nicolas Lepoutre, OpenEdition Journals, le 12 novembre 2020.

  • Adam Baczko accordait un entretien à Luc Mathieu dans Libération, 31 août 2021

    « L’idée que les Occidentaux sont démunis face aux talibans est totalement fausse. Pour le chercheur Adam Baczko, les insurgés vont s’appuyer sur leur appareil judiciaire pour asseoir leur autorité, notamment en matière pénale et foncière. »

Du même auteur
  • Adam BACZKO, Gilles Dorronsoro, Arthur QUESNAY Syrie
  • Gilles Dorronsoro, Adam BACZKO, Arthur QUESNAY Syrie
Les médias en parlent