De l'Asie Mineure à la Turquie

De l’Asie Mineure à la Turquie

Minorités, homogénéisation ethno-nationale, diasporas

26,00 (Disponible en numérique)

Successivement part des empires romain, byzantin, ottoman, le territoire de l’Asie Mineure et de la Thrace orientale a été d’abord hellénisé, puis turquisé. À l’issue de la Première Guerre mondiale, et avec le démantèlement de l’Empire ottoman, il devient le territoire national de la jeune République turque. Le pouvoir nationaliste des Jeunes Turcs puis des Kémalistes, appliquant une politique d’« ingénierie démographique » visant à l’éradication des minorités chrétiennes – Arméniens, Grecs, Assyro-Chaldéens –, a imposé dans la première moitié du xxe siècle une homogénéisation ethno-nationale, au prix d’événements traumatiques – massacres, purifications ethniques, génocide. Il s’est trouvé ensuite confronté au défi de l’assimilation de sa minorité musulmane kurde. Ces événements violents ont provoqué la dispersion de ces populations minoritaires en diasporas, auxquelles s’ajoute désormais la communauté transnationale turque plus récente, projection éclatée de l’espace anatolien sur l’Europe et le monde. Un lien mémoriel fort continue de relier la plupart de ces populations diasporiques avec leurs « patries perdues ».

En s’intéressant aux interfaces maritimes et continentales du territoire turc, l’auteur nous donne, par une approche géo-historique, des clés de compréhension de cet espace péninsulaire entre Europe et Asie, et des peuples qui l’ont habité.

Prix René Pierre Louis Bessières 2016 de la Société de Géographie

  • Michel Bruneau

    Géographe, spécialiste de géohistoire, directeur de recherche émérite au CNRS, Michel Bruneau est notamment l’auteur de Diasporas et espaces transnationaux (2004), L’Asie d’entre Inde et Chine (2006) et De l’Asie Mineure à la Turquie (2015).

9782271085573
19/11/2015
416
15.0 x 23.0 cm

« Michel Bruneau (…) décrit les différentes trajectoires spatiotemporelles des ethnies qui ont peuplé l’Asie Mineure jusqu’aux processus de purification ethnique, les massacres et violences qui ont débouché sur un accord d’échange de populations entre la Grèce et la Turquie, et le caractère homogène de l’actuelle Turquie et de la Grèce continentale. Pour comprendre l’ampleur de ces bouleversements sur une période historique très courte, l’auteur répond par la géohistoire. Et c’est là tout l’intérêt de sa démarche. »

Tigrane Yégavian, France Arménie, février 2016

« Cet ouvrage s’adresse a tous ceux qui veulent comprendre les racines de la Turquie contemporaine, héritière d’un Empire ottoman aux relents nationalistes encore forts aujourd’hui. »

CARTO, juillet/août 2016

« Michel Bruneau, géographe spécialiste des diasporas et des espaces transnationaux, convoque le temps long de l’hellénisation et de la turquisation de l’Asie Mineure, ainsi que les peuples frontaliers (Kurdes, Arméniens, Perses et Iraniens), pour comprendre ce passage de l’Asie Mineure à la Turquie. »

Nicolas Faure, Esprit, 2 septembre 2016

 » Dans une fresque foisonnante, le géographe Michel Bruneau décrit la longue élaboration qui a conduit de l’« Asia Minor » à la République turque. Entre déplacements de populations, massacres et déracinements, une rude transformation. »

Habib Tawa, Afrique Asie, septembre 2016

« Ce travail de géohistoire érudit et dense, qui s’accompagne d’un stimulant effort de modélisation cartographique, explique la turquisation de l’Asie mineure et de l’Anatolie dans la longue durée. Sa grande originalité réside dans le choix d’une approche globale pour analyser la disparition, l’expulsion ou la répression des diverses minorités du territoire de l’actuelle Turquie (…). »

Vingtième siècle, novembre 2016

« A l’heure où certains discutent encore d’une adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, cet ouvrage permet d’éclairer le problème que pose aux négociateurs la négation par les autorités turques de cette période de l’Histoire. »

Jean-Baptiste Veber, La Cliothèque, 19 décembre 2016

Du même auteur
Les médias en parlent