Le nouveau national-populisme

Le nouveau national-populisme

6,00

« Tenus à l’écart du pouvoir politique par une stratégie défensive recourant à la diabolisation, les nouveaux populismes identitaires ou protestataires sont voués à corrompre les démocraties représentatives de l’intérieur. Ils représentent pour elles un défi qu’elles doivent relever avec lucidité et courage. » P.-A.T

  • Pierre-André Taguieff

    Directeur de recherche au CNRS, Pierre-André Taguieff, philosophe, politologue et historien des idées, est l’auteur de très nombreux ouvrages dont La Force du préjugé ...

9782271072702
Débats
19/01/2012
12.0 x 17.0 cm

Le nouveau national-populisme a fait l’objet d’un article dans Le Figaro du 06 janvier 2012.

 

« L’auteur analyse les partis nationaux-populistes européens comme l’un des résultats de la mondialisation et du multiculturalisme. Leurs cibles sont l’immigration, l’islam et les élites et leur audience a tendance à s’accroître au fur et à mesure que le néolibéralisme fragilise non seulement les classes populaires mais aussi les classes moyennes. Il prône une rupture franche avec les logiques de diabolisation auxquelles il conviendrait de substituer, selon lui, une politique de confrontation. »

Philippe Cohen, Marianne2.fr, jeudi 19 janvier 2012

 

« Le populisme selon Taguieff, avant d’être de droite ou de gauche, avant d’être un contenu programmatique, est un discours. Structuré autour de la notion centrale d’ « appel au peuple » sa tonalité sera, selon les cas, protestataire, lorsqu’il dénonce l’establishment et les élites déterritorialisées, ou identitaire quand il appelle au repli culturel ou ethnique. Ignorant les clivages traditionnels, le populisme est une forme de parole politique essaimant aussi bien à gauche (Jean-Luc Mélenchon) qu’à droite (Marine Le Pen). »

Jean Sénié, trop-libre.fr, blog de la fondation pour l’innovation politique.

 

« « Condamner n’est pas connaître ». C’est l’un des enseignements du petit ouvrage de Pierre-André Taguieff, Le nouveau national-populisme, opus que l’on conseille à tous ceux qui, de Nathalie Kosciusko-Morizet à Laurence Parisot, se découvrent une âme d’historien des idées dès lors qu’il s’agit de publier un énième livre sur Marine Le Pen. »

Coralie Delaume, Causeur.fr, 9 février 2012

 

« Expert de ce qu’il a défini comme un « style politique », qu’il observe et analyse depuis plus de trente ans, l’auteur présente, dans ce texte court et incisif, une caractérisation des nouveaux partis populistes européens. »

Patrick Jarreau, Le Monde des livres, 9 février 2012

 

Pierre-André Taguieff a été interviewé par Daoud Boughezala pour causeur.fr le 22 mars 2012.

 

« Diaboliser les partis comme le FN, selon Taguieff, non seulement est contre-productif, mais relève de la paresse intellectuelle (« combattre n’estpas connaître »). Lui propose de les «apprivoiser»et de les intégrer dans le jeu politique. Position qui va faire grincer quèlques dents… »

Thomas Malher, Le Point, 23 février 2012

 

Le nouveau national-populisme a été présenté dans l’émission historique « Passé-présent » diffusée le jeudi 22 mars 2012 à 9 heures et rediffusée le dimanche 25 mars 2012 à 16 heures sur Radio Judaïca.

 

Pierre-André Taguieff a été interviewé par Christophe Ono-Dit-Bio dans Le Point le 22 mars 2012.

 

Pierre-André Taguieff était l’invité d’Alain Finkielkraut sur France Culture dans l’émission « Répliques », samedi 17 mars de 9h à 10h.

 

Pierre-André Taguieff a été interviewé par Information Juive, juin 2012

Du même auteur
Les médias en parlent