Théorie des hybrides

Théorie des hybrides

Terrorisme et crime organisé

23,00 (Disponible en numérique)

Dans le monde post-Guerre froide, l’hybridation est devenue la règle et non plus l’exception, générant des entités inclassables : guérillas marxistes vivant du trafic de cocaïne ; gangsters salafisés ; sectes religieuses vouées au terrorisme ; financiers à la fois spéculateurs et criminels ; paramilitaires mutant en cartels de la drogue… Tous les entrepreneurs du crime tendent aujourd’hui à changer d’ampleur et de forme.

L’ère de l’hybridation a commencé… Et le terrorisme trouve ainsi des nouvelles sources de financement. Des corps hétérogènes et inconciliables font désormais symbiose. Hier, acteurs « politiques » (terrorisme, guérillas, milices, mouvements de libération) et criminels de « droit commun » (bandes, gangs, cartels, mafias) vivaient séparés dans les espaces et selon les logiques de la Guerre froide : ils fusionnent aujourd’hui sur la même scène violente et prédatrice.

Jean-François Gayraud livre une analyse lucide et sans concession de ces hybrides qui bousculent toutes les certitudes héritées du XXe siècle.

 

« La figure du “prédateur” mondialisé appelle la figure nouvelle du petit criminel global qui se présente souvent sous l’aspect plus “noble” du terroriste. Cet “hybride” prend de multiples aspects que Jean-François Gayraud décline dans une casuistique savoureuse. »

                                                                                    Jacques de Saint Victor (préface)

  • Jean-François Gayraud

    Jean-François Gayraud est docteur en droit, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Institut de criminologie de Paris.

9782271117502
Arès
09/11/2017
256
14.0 x 22.0 cm

Presse :

 » La convergence, l’interaction, voire la coopération entre groupes terroristes et crime organisé, marginale du temps de la guerre froide, serait devenue une forme de norme. Ce phénomène émergent, dont le jihadisme actuel serait un exemple parfait, Jean-François Gayraud lui a donné un nom: l’hybridation. « 

Vincent Glavieux, La Recherche, novembre 2017

 » A l’heure de la globalisation néolibérale, on assiste au retour de la féodalité, à la prolifération des prédateurs. En réalité, l’Etat islamique en Syrie et en Irak est un « super gang » « 

Marc Endeweld, Marianne, 10 novembre 2017

Interview de Jean-François Gayraud dans Libération par Emmanuel Fansten le 15 novembre 2017.

Jean-François Gayraud a accordé un entretien à Pierre Verluise pour Diploweb.com le 9 février 2018.

« L’auteur distingue trois stades d’hybridation.[…] Ces processus de rapprochement et de transformation transcendent les idéologies. Gayraud le démontre en proposant un tour du monde des groupes hybrides. »

Marc Hecker, Politique Etrangère, mars 2018

« Le livre de Jean François Gayraud propose une cle de lecture de cette survie comme de celle de tant d’organisations c’est qu’il faut envisager un mélange tres complexe de réalités politiques et terroristes, avec des activites mafieuses et criminelles, avec des fraudes et des trafics en tout genre, et cela au niveau international. »

Pierre de Charentenay, Etudes, avril 2018

Radio :

Jean-François Gayraud était l’invité de Marc-Olivier Fogiel sur RTL dans l’émission « L’invité RTL », mardi 7 novembre 2017.

Télévision :

Jean-François Gayraud était l’invité de Ali Laidi sur France 24 le 20 décembre 2017.

Du même auteur
Les médias en parlent