En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

Histoire des levées de la Loire

Discipline : Histoire

Publication date : 08/06/2017

Auteurs : Roger DION

ISBN : 978-2-271-09429-2

Format : 15.5 x 24.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 312

Histoire des levées de la Loire

Roger DION

26,00

Depuis plusieurs siècles se joue, dans une riante et fertile vallée de France, un drame intense entre les hommes et la nature, entre la Loire et ses riverains.

Car cette Loire moyenne, entre Decize et Angers, apparemment si paisible, peut se montrer brusquement sauvage, débordant de son lit et emportant avec elle les patients produits de l’agriculture et du négoce. Les inondations de 1790, 1856 ou de 1910 sont encore inscrites dans les esprits et les pierres des maisons.

Depuis l’Antiquité, à Tours, Saint-Benoît-sur-Loire, Blois ou Saumur, les hommes ont élevé des murailles de terre, de pieux et de fagots pour mettre à l’abri les riches terres du Val et leurs communautés. Et c’est un prince, Henri II Plantagenêt, qui, en 1160, va réussir à établir les premières grandes levées – les « turcies ». L’endiguement du fleuve ne cessera plus jusqu’à nos jours, alternant tâtonnements, succès et échecs.

Une histoire passionnante que nous conte un maître de la géographie historique. Après l’Histoire de la vigne du vin (1959, réédité par CNRS Editions en 2011), Roger Dion publie en 1961 un modèle du genre, un exemple à méditer pour tous. Digne héritier de Marc Bloch et de l’école des Annales, il mêle ici observation perçante des paysages et analyse critique de toutes les sources archivistiques.

Préface de Jean-Robert Pitte, membre de l’Institut et président de la Société de Géographie.

Roger DION

Roger Dion (1896-1981) a enseigné la géographie historique au Collège de France de 1948 à 1968. Il est l’un des plus grands géographes français du XXe siècle.

Du même auteur

Histoire de la vigne et du vin en France
Roger DION