En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Articles à la une

Voir les actualités

Newsletter

Le Gris

Discipline : Litterature / Linguistique

Collection : Dictionnaires des couleurs

Publication date : 03/12/2015

Auteurs : Annie MOLLARD-DESFOUR

ISBN : 978-2-271-08897-0

Format : 14.0 x 22.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 318

30,00

Couleur-caméléon aux frontières incertaines, ni noir ni blanc, le gris fusionne les couleurs et les matières. Jouant de ses mille nuances, il se fait tour à tour lumineux comme la lune ou poussiéreux comme la cendre. Gris argent, béton, étain, fer, flanelle, perle, pierre, prison, zinc… gris fumée, plomb, poussière, muraille… gris chartreux, éléphant, souris, tourterelle… gris brouillard, brume, orage, nuage, ciel de Paris… gris de Payne ou deperle, gris gustavien, gris Dior ou Montaigne… gris administratif, industriel… Âme grise, éminence grise, enfant à cheveux gris, point gris, révolution grise, théorie grise, en voir de grises… Grisaille, griserie, griseur, feldgrau…

De Aragon à Goldman, en passant par Beckett, Yourcenar, Godard, ou encore Philippe Claudel, préfacier de l’ouvrage, le gris décline ses associations : gris de la sagesse et de la connaissance, gris de la mélancolie et de la solitude, gris de l’effacement et de l’humilité. Couleur de la ville, de l’industrie, de la standardisation, le gris est aussi celle du sobre et du bon ton, de l’élégance et du luxe, du zen ou de l’ivresse !

Couleur de notre époque ?

Annie MOLLARD-DESFOUR

Linguiste au CNRS, Annie Mollard-Desfour a notamment collaboré à la rédaction du Trésor de la Langue Française. Les publications des dictionnaires consacrés aux couleurs ont fait d’elle la spécialiste reconnue du lexique des couleurs français contemporain. Elle est présidente du Centre Français de la Couleur.

Revue de presse

" Le Gris s'ouvre sur une magnifique préface signée Philippe Claudel. L'écrivain y évoque la Lorraine...et "ses brouillards diaphanes ou pâteux, épais ou déchirables, et qui enveloppent villes et campagnes dans des écharpes grises, où même le soleil parfois parvient à se...