Dictionnaire Malraux

Dictionnaire Malraux

39,00 (Disponible en numérique)

Le dictionnaire total qui épouse le rythme d’une vie menée tambour battant, de l’Indochine à l’Espagne, de Trotsky à De Gaulle, de la Résistance au ministère de la Culture, de La Condition humaine aux Chênes qu’on abat. Malraux restitué dans toute sa diversité, dans tous ses paradoxes et dans tout son génie. Malraux public et privé, esthète et aventurier, solitaire et mondain, séducteur et timide. Malraux et son rapport à l’enfance, à l’argent, au bonheur, à la mort, à la religion, à la science, aux femmes et à lui-même.

Près de 300 notices établies par des universitaires (français, chinois, japonais, américains, turcs) mais également des témoins (Sophie de Vilmorin, dernière compagne de l’écrivain, Alain Malraux, neveu d’André, Dominique Desanti), des philosophes (Bernard-Henri Lévy), des écrivains (Jorge Semprún), des conservateurs de musées. Une entreprise éditoriale sans précédent. Un monument de savoir, à la mesure de la place occupée par Malraux dans notre roman national.

  • Charles-Louis Foulon

    Docteur en études politiques et en histoire, longtemps enseignant à Sciences Po Paris et associé aux grands colloques internationaux sur la Libération et le gaullisme, Charles-Louis Foulon est notamment l’auteur d’André Malraux, ministre de l’irrationnel (Gallimard, 2010).

  • Janine Mossuz-Lavau

  • Michaël de Saint-Cheron

9782271069023
CNRS Dictionnaires
06/10/2011
890
17.0 x 24.0 cm

« Caractère intellectuellement somptueux de cette somme de près de 900 pages publiée par les éditions du CNRS. »

Critique, par Christian Godin, janvier 2013.

 

"Le remarquable Dictionnaire Malraux fait justice de [s]a légende, tant sur son activité réelle dans l’armée de l’ombre que sur "son" Jean Moulin."

Pierre Assouline, Le magazine littéraire, février 2012.

 

"Riche de quelques 300 notices et privilégiant « la plus grande diversité des approches », l’outil parvient à apporter un nouvel éclairage en abordant le sujet dans ses moindres détails — et ils sont nombreux."

Sophie Flouquet, Le journal des arts, 20 janvier – 2 février 2012.

 

« Ce dictionnaire nous offre de lui un portrait kaléidoscopique que Janine Mossuz-Lavau, l’un de ses maîtres d’œuvre, complète par l’approche émouvante de ses souvenirs. »

Philippe Barthelet  Valeurs actuelles, 8 décembre 2011.

 

« Malraux : bas les masques ! »

Le Figaro Littéraire, 24 novembre 2011.

 

« 888 pages, d’Afghanistan aux Voix du silence : le Dictionnaire André Malraux qui vient de sortir aux Editions CNRS est monumental. »

M.R, L’Hebdo, 17 novembre 2011.

 

« Cette entreprise éditoriale sans précédent est un monument de savoir, à la mesure de la place occupée par Malraux dans notre roman national. »

Ouest France, 12-13 novembre 2011.

 

Charles-Louis Foulon était l’invité de Jean Lebrun sur France Inter dans l’émission « La marche de l’Histoire », mardi 1er novembre 2011 de 13h30 à 14h.

 

« Malraux par le menu»,« Au lieu de rassembler mille hommes en un seul et de mêler son autofiction aux faits établis, les auteurs du Dictionnaire Malraux ont décidé d’orchestrer l’éclatement volontaire des points de vue et la démultiplication des. Perspectives. De l’Alsace a William Shakespeare de la télévision française aux grottes de Longmen, des écrits farfelus aux primitifs flamands en passant par l’opium, la brigade Alsace-Lorraine ou les maisons de la culture, tout le bric-à-brac du touche-à-tout est là, aussi amusant à parcourir qu’une boutique d’antiquités (au demeurant assez luxueuse). On y trouve l’anecdotique aussi bien que les chefs-d’œuvre, aussi bien l’imposture que l’empreinte du génie. »

Maxime Rovere, Le Magazine Littéraire, octobre 2011.

 

« Malraux doit être l’occasion de se replonger dans son oeuvre, sa pensée et sa vie, comme nous y invitent un très beau DictionnaireMalraux dirigé par Charles- Louis Foulon, Janine Mossuz-Lavau et Michaël de Saint-Cheron. »

Rémi Soulié, Le Figaro Magazine, 28 octobre 2011.

 

Du même auteur
Les médias en parlent