Une anthropologie du jazz

Une anthropologie du jazz

29,00

Révolution rythmique, improvisations harmoniques, inventions mélodiques, virtuosité époustouflante de Louis Armstrong, Art Tatum, Django Reinhardt, Charles Mingus, John Coltrane… New Orleans, swing, be-bop, third steam, hard bop, free jazz et jazz West coast. Boîtes de Kansas City, clubs mythiques de la 52e rue à New York, growl des cuivres bouchés, raucité fluide du saxophone ténor,
triomphe de la batterie…

Né aux États-Unis il y a un siècle, enfant du blues, du ragtime, du gospel, expression de l’histoire noire américaine, le jazz raconte les tragédies de la ségrégation, la lutte des descendants d’esclaves, mais aussi l’ouverture, le métissage, la formidable rencontre entre un élan musical ouvert au syncrétisme, et les aspirations d’une société multiculturelle en pleine évolution.

Une histoire revisitée grâce à l’anthropologie : le jazz, fait social et culturel, permet de comprendre le regard que des communautés portent sur elles-mêmes, les jeux de la parole et de la création, les rituels et les codes qui définissent à la fois une appartenance
et une manière de vivre et de sentir. Charlie Parker et Dizzy Gillespie n’ont-ils pas baptisé Anthropology l’un de leurs plus célèbres thèmes ? Bien plus qu’un genre musical, le jazz propose une conception du monde et une critique radicale de l’ordre social. C’est le sujet de ce livre.

, ,
9782271069344
03/06/2010
384
15.0 x 23.0 cm

« L’interrogation sur la légitimité du jazz comme objet d’étude ouvre le recueil d’analyses de Jean Jamin et Patrick Williams une anthropologie du jazz est-elle possible ? Leur travail, de haute qualité soulignons-le, revient ainsi sur certain lieux communs »

Valérie Wosinski, Page des Libraires, juin/juillet 2010

 

Philippe Lefait a chroniqué Une anthropologie du jazz dans son émission « Des mots de minuit » sur France 2, le 9 juin 2010

 

« Une thèse stimulant qui aborde une série de questions portant sur les manières d’aborder le jazz, comme celle de l’utilisation des biographies, ouvrant la porte à une mise en perspective de notre présent. »

Nicolas Béniès, L’US Université syndicaliste mag suppl., 12 juin 2010

 

Jean Jamin et Patrick Williams étaient les invités de Jacques Munier sur France Culture dans l’émission « À plus d’un titre », mardi 29 juin 2010

 

"Di fatto, un testo spécifiée sull’antropologia del jazz mancava ancora."

"…In Une anthropologie du jazz gli autori propongono una scaletta argomentativa decisamente stimolante."

Luca Cherchiari, Giornale del Popolo, le 07 août 2010

 

Jean Jamin et Patrick Williams étaient les invités de Pierre-Edouard Deldique sur RFI dans l’émission « Idées », dimanche 8 août 2010

 

« Avec ce travail, Jean Jamin et Patrick Williams contribuent à combler le silence et l’absence de travaux universitaires sur un sujet pourtant riche et fascinant »

Thierry Jobard, Sciences Humaines, août/septembre 2010

 

Une anthropologie du Jazz a été chronique par Franck Médionile dans l’émission « Jazzistiques », sur France Musique, le 15 septembre 2010

 

« Comment analyser le jazz, malgré l’instabilité permanente de ses formes musicales, de son ancrage culturel, ethnique ou géographique ? En combinant la position de l’anthropologue et celle de l’amateur, Jean Jamin et Patrick Williams proposent aux chercheurs d’interpréter le jazz à leur manière. […]

Jean Jamin et Patrick Williams ont composé un ouvrage qui, gageons-le, trouvera rapidement sa place parmi les quelques grands livres du jazz en France mais constitue aussi, et peut-être surtout, une belle entreprise d’anthropologie culturelle. »

Marc Perrenoud, laviedesidees.fr, le 1er octobre 2010

 

« On suit avec bonheur leur passionnante enquête qui se nourrit d’une impressionnante érudition et connaissance des sources. »

Philippe Charru, cité dans la revue Études et la Revue de culture contemporaine, novembre 2010

Du même auteur
Les médias en parlent