De la mesure en toutes choses

18,00 (Disponible en numérique)

Les mesures sont centrales dans le fonctionnement de nos sociétés : pas de transaction commerciale sans entente sur la quantité des marchandises achetées, pas de chemins de fer sans une commune mesure du temps… Partager un même système de mesure instaure confiance et fiabilité des relations et des transactions.
Jusqu’au XIXe siècle, l’hétérogénéité domine : un pied mesurait ainsi 32,482 cm à Paris, 34,25 cm à Lyon, 51,38 cm dans le Piémont. Le système des poids et mesures unifié est d’abord le fruit de la Révolution française, mais il se veut, dès l’origine, universel. Il diffuse à l’étranger, et devient un objet diplomatique. Depuis 1889, les pays signataires d’une Convention générale des poids et mesures partagent un même système, le Système International d’Unités, et se réunissent tous les quatre ans, pour en étendre, ou améliorer, les définitions.
La dernière redéfinition, en 2018, a opéré une véritable révolution : quatre des principales unités sont désormais basées sur des constantes fondamentales de la physique. La valeur d’un kilogramme n’est ainsi plus définie à partir de l’emblématique étalon de platine, mais à partir de la constante de Planck qui régit le monde quantique.
Pourquoi et comment une convention entre États signée il y a plus de 130 ans a-t-elle pu mettre la physique quantique au cœur du Système International d’Unités ? Comment ce système s’est-il imposé sur toute la planète et dans tous les domaines d’activités ? Quelles conséquences cela a-t-il dans notre quotidien ?
Cet ouvrage revient sur l’histoire, les difficultés scientifiques et les implications de la question de la mesure depuis plus de 200 ans, mais aussi sur ses enjeux contemporains scientifiques, économiques et politiques.

Sous la direction de Fabrice Boudjaaba, Jean-Michel Courty, Marie Gaille

9782271136121
14/10/2021
160
14 x 22 cm
Les médias en parlent