Le devoir de mémoire

Le devoir de mémoire

Une formule et son histoire

25,00 (Disponible en numérique)

D’où vient l’expression « devoir de mémoire » ? Comment s’est-elle imposée dans notre langage courant ? À partir de nombreux entretiens, d’archives inédites et de sources numériques massives, Sébastien Ledoux retrace la trajectoire de cette formule qui éclaire la relation souvent douloureuse que la France entretient avec son histoire récente. Forgé à l’orée des années 1970, le terme investit le débat public dans les années 1990, accompagnant le « syndrome de Vichy » et la réévaluation du rôle de la France dans la mise en œuvre de la Solution finale, avant d’être repris pour évoquer les non-dits de la mémoire coloniale. Doté d’une forte charge émotive, il traverse les débats sur la recomposition du récit national, la place du témoin, le rôle de l’historien, la patrimonialisation du passé ou la reconnaissance des victimes, qui traduisent un tournant majeur et accouchent de nouvelles questions dont l’actualité est toujours brûlante. Ce sont les mutations de la société française des cinquante dernières années qui sont ici analysées par le biais de ses nouveaux rapports au passé que le « devoir de mémoire » est venu cristalliser.

Préface de Pascal Ory

  • Sébastien Ledoux

    Enseignant à Sciences Po Paris et chercheur en histoire contemporaine à Paris 1 (Centre d’histoire sociale du xxe siècle), Sébastien Ledoux a consacré sa thèse à l’histoire du « devoir de mémoire » pour laquelle il a obtenu en 2015 le Prix de la recherche de l’INA.

9782271088000
28/01/2016
368
15.0 x 23.0 cm

Presse :

« Qui a inventé le devoir de mémoire ? » : retrouvez Sébastien Ledoux dans le magazine L’Histoire du mois de janvier 2016.

L’auteur contribue également à la rubrique « Idées » du journal Libération.

« L’histoire court plus vite que son ombre, comme en témoigne l’expression « devoir de mémoire » que Sébastien Ledoux suit à la trace. Son étude est conçue tels des capteurs en chaîne dans le champ linguistique, philosophique, ethnographique, politique, universitaire, associatif et militant. »

Antoine Perraud, Mediapart, 9 février 2016

« Aujourd’hui comme hier, le travail de Sébastien Ledoux éclairera les enseignants d’histoire relativement à la Fabrique de l’enseignement de l’histoire. »

Lyonel Kaufmann, Le Café Pédagogique, février 2016

« Un livre remarquable »

Gilles Heuré, Télérama.fr, 18 mars 2016

« Le destin d’une expression peut éclairer à la fois l’histoire contemporaine et les débats entre historiens. C’est ce que démontre avec brio Sébastien Ledoux dans cet ouvrage consacré à suivre la trajectoire du « devoir de mémoire ».« 

Luc Cédelle, Le Monde, 23 mars 2016

« Etonnante approche que de s’en tenir à l’histoire d’une expression. Au départ simple néologisme, à la limite du jeu de mots, celle-ci est devenue un concept entre les mains des historiens, puis un terme clé de la politique commémorative entretenue par l’Etat, enfin un véritable outil de mobilisation favorisant à partir de la fin des années 1990 une vague de « lois mémorielles ». »

Jean-Louis Jeannelle, Le Monde des Livres, 25 mars 2016

« Ces multiples éclairages apportés par Sébastien Ledoux pour suivre l’intrusion de la formule devoir de mémoire dans l’univers scolaire constituent, pour celles et ceux qui y travaillent, un apport précieux et l’un des intérêts majeurs de son livre. Pourtant, sa réflexion est bien plus vaste. Elle embrasse à la fois la question des origines, la recherche, en quelque sorte, de la souche de la formule, mais aussi celle de sa circulation, de son affirmation puis de l’inflation de ses usages. »

Véronique Servat, Aggiornamento, 29 mars 2016

« Par l’histoire du mot et de ses usages, ce livre, muni d’un appareil critique dense, de tableaux statistiques compréhensibles et d’un index, apporte une précieuse mise au point sur une formule aujourd’hui galvaudée. Il est en outre un bel exemple de ce que peut apporter l’étude raisonnée et raisonnable des flux (le web) et du stockage (big data) par un historien. Il constitue désormais une référence incontournable pour qui s’intéresse au devoir de mémoire. »

Noëlline Castagnez, L’Ours, avril 2016

« Pendant toute la dernière décennie du XXe siècle et au-delà, la réponse assenée de façon quasi incantatoire par les médias, les intellectuels et les hommes politiques fut le fameux « Devoir de Mémoire » dont un livre en tous points remarquable retrace l’apparition, le succès et le déclin. « 

Franck Schwab, Le Patriote Résistant, juin 2016

Radio :

Sébastien Ledoux était l’invité de Jean Lebrun sur France Inter pour l’émission « La marche de l’histoire », jeud 21 janvier 2016.

Sébastien Ledoux était l’invité de Caroline Lachowsky sur RFI pour l’émission « Autour de la question », mercredi 25 mai 2016.

Les médias en parlent