Les situationnistes

Les situationnistes

Une avant-garde totale

25,00 (Disponible en numérique)

L’Internationale situationniste naît en 1957 de la rencontre entre plusieurs collectifs d’artistes européens, avant de se transformer au cours des années 1960 en groupe révolutionnaire. Elle est aujourd’hui reconnue comme l’une des dernières incarnations du modèle des « avant-gardes historiques ». Son principal penseur, Guy Debord (1931-1994), a été intronisé après sa disparition comme l’une des figures majeures des arts et de la philosophie politique des années 1950-1960.

Première analyse sociologique du mouvement situationniste, cette histoire éclaire les parcours croisés des acteurs qui l’ont animé, décrypte leur relation à l’art et aux institutions artistiques, à la pensée marxiste et aux intellectuels, à la politique et au militantisme. En prenant parti pour une mise au jour lucide des pratiques et idées situationnistes, Éric Brun renouvelle notre connaissance des avantgardes, de leurs formes de politisation et d’internationalisation, et engage une réflexion sur les apports et limites de ce courant subversif qui n’ambitionnait rien moins que d’établir une nouvelle civilisation. Une contribution majeure pour comprendre le rôle des artistes dans la contestation révolutionnaire et celui des « situs » en Mai-Juin 1968.

  • Éric Brun

    Éric Brun est docteur en sociologie de l’EHESS et membre associé du CESSP (Centre européen de sociologie et de science politique).

9782271075116
Culture et société
18/09/2014
454
15.0 x 23.0 cm

  • Presse :

« L’ouvrage d’Éric Brun est riche par son érudition et sa rigueur. À l’encontre des évocations esthétisantes et volontiers hagiographiques de l’IS et de son leader, il livre un récit sociologiquement armé de l’histoire d’un mouvement parfois mythifié. »

Lilian Mathieu, Liens Socio Lectures, octobre 2014

 

« C’est à démystifier ce mouvement devenu légendaire que s’emploie Éric Brun, dans une étude consacrée à la radicalisation de la posture d’avant-garde. »

Jean-Louis Jeannelle, Le Monde des livres, 31 octobre 2014

 

« Le livre peut donc être lu comme une histoire sociale des idées critiques, une sociologie des avant-gardes, ou bien tout simplement comme une histoire des situationnistes Il réélabore des notions comme celles de désintéressement, de routinisation du charisme, de libido socialisée. Il pointe pour finir la contradiction immanente des positions d’avant-garde entre stratégie de domination et rejet de la reconnaissance. »

Boris Gobille, La Quinzaine Littéraire, 1er janvier 2015

« Pour Eric Brun, le mouvement a ainsi négligé les différences quant au capital culturel dont jouissent les individus, c’est-à-dire l’ensemble des outils et références intellectuels dont ils disposent, largement conditionné par la transmission familiale. »

Claire Leydenbach, Le Jeudi, 26 février 2015

« Il s’agit d’un travail considérable dans lequel les férus de l’I.S. trouveront une mine d’informations précises et sérieusement référencées en notes de bas de pages. »

Anna Trespeuch-Berthelot, laviedesidees.fr, 30 mars 2015.

 

  • Radio/Télé :

Les « situationnistes » d’Eric Brun était l’essai du jour de Jacques Munier sur France culture le 20 octobre 2014.

Eric Brun était l’invité de Sylvain Bourmeau pour « La suite dans les idées » sur France culture le 1er novembre 2014.

 

 

Les médias en parlent