Rouge Cochenille

Histoire d’un insecte qui colora le monde XVIe-XXIe siècle

25,00 (Disponible en numérique)

La cochenille n’aurait pu être qu’un insecte parasite du nopal, cactus des hauts plateaux du Mexique. Grâce aux soins des peuples précolombiens, son cadavre est devenu un trésor convoité par toute l’Europe. Matière première pour teindre dans une gamme de rouges du luxe (carmins, cramoisis, écarlates), elle y a détrôné le vermillon du kermès.
Danielle Trichaud-Buti et Gilbert Buti se livrent à la traque de l’étonnant insecte qui participe à la première mondialisation des échanges. Après avoir présenté le produit dans l’espace amérindien et son contrôle par les Espagnols, ils en retracent sa redistribution en pointant le rôle de Marseille, « place la plus délicate de l’Europe » au XVIIIe siècle. L’enquête se prolonge par l’étude de son acclimatation dans le monde au XIXe siècle avant son abandon provoqué par les colorants synthétiques, puis son discret retour de nos jours comme colorant naturel.
Une épopée haute en couleur à travers le Nouveau et l’Ancien Monde, où se tissent les destins ordinaires et exceptionnels d’aventuriers, d’artisans et de marchands, mais aussi de scientifiques botanistes, naturalistes et géographes parmi les plus passionnants.

  • Danielle Trichaud-Buti

    Danielle Trichaud-Buti, agrégée d’histoire.

  • Gilbert Buti

    Spécialiste des économies maritimes et sociétés littorales en Méditerranée à l’époque moderne, Gilbert Buti est professeur émérite d’histoire à Aix-Marseille Université et chercheur à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (TELEMME-Aix-en-Provence).

9782271081452
18/02/2021
336
17 x 21 cm

« Dans une étude aussi savante que fascinante, Danielle Trichaud- Buti et Gilbert Buti racontent le fabuleux destin de ce minuscule invertébré qui colonise les cactus et qui constitue le fil rouge de cette aventure sans pareille. […] Certes, le rouge existait depuis l’Anti quité, c’est même la première couleur que l’homme a maîtrisée. Mais du monde précolombien à nos jours, Danielle Trichaud-Buti et Gilbert Buti révèlent l’histoire méconnue de la cochenille fine et de son stupéfiant pouvoir colorant. À un tel travail, on ne peut que dérouler le tapis… rouge. »

Laurent Lemire, Livres Hebdo, février 2021.

« Un véritable or rouge dont Marseille et son port furent, au XVIIIe siècle, la porte d’entrée sur le Vieux continent.

La Provence, 22 février 2021.

« Mêlant synthèse de travaux existants et analyse poussée d’archives régionales, leur livre fait la part belle au rôle du port de Marseille, tout en insistant sur la dimension globale du commerce de cet insecte que l’on s’arrache du Levant à la Chine, en passant par Saint-Domingue. En soulignant la spécificité des connaissances liées à son élevage, à l’extraction du précieux colorant et à ses usages variés – industrie textile, médecine, peinture, alimentation -, l’ouvrage est aussi une réflexion croisée sur la construction et la circulation des savoir.

L’Histoire, mars 2021.

« Les historiens Danielle Trichaud-Buti et Gilbert Buti ont consacré une part de leur vie à suivre les pérégrinations de cet animal destiné à devenir matière première. Son aventure croise des tranches entières de l’histoire des mondialisations. »

Laurent Testot, Sciences Humaines, avril 2021.

Danielle Trichaud-Buti et Gibert Buti étaient les invités de Sarah Dirren sur la RTS dans l’émission « CQFD », le 31 mars.

Danielle Trichaud-Buti était l’invitée de Mathieu Vidard sur France Inter dans l’émission « La Terre au carré », le 12 mai 2021.

« Accompagné de remarquables illustrations, nourri d’innombrables informations qui nous mènent du Mexique à Constantinople en passant par le Maghreb, des ateliers aux cours princières, ce récit exhaustif d’une mondialisation avant l’heure est une épopée où s’illustrent planteurs, botanistes, naturalistes, aventuriers, corsaires, voleurs, commerçants et… élégants. Un livre magistral, qui pourrait servir de modèle pour enseigner la géographie et l’économie. »

Catherine Golliau, Le Point Références, juin-août 2021.

 

Les médias en parlent