Mesure et démesure des villes

22,00 (Disponible en numérique)

Y a-t-il une « juste taille » des villes et une « bonne échelle » des territoires de notre existence ? Les métropoles actuelles, lancées dans une extension sans limites, encombrées de gratte-ciel et de centres commerciaux, sont-elles la solution ? Faudra-t-il privilégier des villes plus petites ?
Depuis Platon, avec sa cité idéale de 5040 foyers, jusqu’à Ivan Illich, nombre de philosophes et d’intellectuels se sont penchés sur ces questions de la taille des villes, de leur mesure. Au-delà des statistiques, c’est bien une question existentielle et politique qui se pose à chacun d’entre nous.
Dans cet essai foisonnant, Thierry Paquot entrelace démographie, histoire, urbanisme, écologie et nous guide dans le labyrinthe des idées et des expérimentations : naissance et croissance des cités, utopies phalanstériennes de Fourier, garden-city d’Ebenezer Howard, shrinking cities américaines… Il nous initie aussi à la pensée de théoriciens souvent méconnus en France (Kohr, Schumacher, Bookchin, Bairoch, Magnaghi, Sale…), parmi lesquels les partisans du small is beautiful ou des biorégions.
Périple intellectuel et bibliographique, cet ouvrage propose des pistes concrètes pour définir une urbanité nouvelle, libre, respectueuse des humains et du monde vivant, des temps et des territoires.

  • Thierry Paquot

    Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, est l’auteur d’une soixantaine d’ouvrages (La folie des hauteurs ...

9782271132352
12/03/2020
320
14 x 20.5 cm

« Une invitation à imaginer une  » urbanité nouvelle « , favorisant coopération et démocratie active. »

Laurent Etre, L’Humanité

Thierry Paquot accordait un entretien à Barnabé Bactin et Sophie Chapelle pour Bastamag !, le 4 mai.

Thierry Paquot accordait un entretien à Sébastien Billard, dans L’Obs, le 10 mai.

« L’essentiel ne reposant pas sur le nombre d’habitants, mais sur la capacité de l’ensemble territorial à assurer à chacun de ses membres les conditions de son autonomie et de son épanouissement. Soit l’avènement d’une forme d’écologie existentielle, permettant une autre approche de la mondialisation, par le bas, cette fois. »

Joseph Veillard, L’Express

« Les mille références brassées par l’ouvrage viennent rappeler aux aspirants maires de 2020 que leurs envies neuves de ville-nature et de cité modeste ont été maintes fois théorisées. De quoi puiser une inspiration qui donne de la chair au slogan. Et éviter, peut-être, quelques impasses. »

Grégoire Allix, Le Monde

« Le philosophe Thierry Paquot (…) retrace une généalogie du concept (bio-région) il ne s’agit pas tant de rompre la barrière entre la ville et la nature mais de repenser l’urbain dans son ensemble. »

Nicolas Celnik, Libération

« Dans cet essai fort documenté, en nous initiant à la pensée de théoriciens souvent méconnus, Thierry Paquot nous propose aussi des alternatives concrètes. »

Virginie Speight, Hors Site

Thierry Paquot accordait un entretien à Gilles Fumey pour le blog Libération « Géographies en mouvement », le 20 mai.

« Dans son tour de piste des réalités, des utopies et des prospectives, Thierry Paquot plaide ici pour des espaces vivables, dans une perspective atteignable à condition de ralentissement et de décroissance des grandes zones urbaines. »

Julien Damon, Les Echos

Propos de Thierry Paquot recueillis par Juliette Serfati pour Ça m’intéresse, le 31 mars 2020

« Une somme sur cette construction humaine, la ville […] »

La Décroissance, avril 2020

« S’appuyant sur un nombre considérable d’auteurs de l’Antiquité à nos jours, le philosophe de l’urbain explore le devenir des villes depuis leurs premières apparitions. »

Alfred Rabany, Le Figaro, avril 2020

Radio :

Thierry Paquot était l’invité de :

Mathieu Vidard sur France Inter dans l’émission « La Terre au carré », le 10 mars.

Alexandra Bensaid sur France Inter dans l’émission « On n’arrête pas l’éco ! », le 16 mai.

 

Du même auteur
Les médias en parlent