Le culte du banal

Le culte du banal

De Duchamp à la téléréalité

10,00

En 2001, les Cahiers du cinéma classaient  » Loft Story  » dans les dix meilleurs films de l’année quand d’autres condamnaient cette télé-poubelle. La télé-réalité est-elle l’ultime avatar de l’art contemporain ou le degré zéro de la banalité ?

François Jost nous rappelle que de l’un à l’autre il n’y a qu’un pas. Duchamp, Warhol ou Perec, icones de la modernité, ont été les chantres de l’ordinaire, du quotidien, du banal, quand dans le même temps Barthes mettait à mort la notion d’auteur.

Dans cet essai percutant sur les inversions d’un siècle l’auteur montre comment le culte du banal d’abord à la pointe de tous les combats contre les institutions s’est finalement dilué dans nos petits écrans.

Professeur à Paris III Sorbonne nouvelle où il dirige le Centre d’études sur les images et les sons médiatiques, François Jost est l’auteur de nombreux livres sur l’image et la télévision.

  • François Jost

    Professeur émérite à la Sorbonne nouvelle-Paris III, sémiologue, fondateur du Centre d’Études sur les Images et les Sons médiatiques, François Jost est l’auteur de nombreux livres sur l’image et les médias, dont Les Nouveaux Méchants.

9782271065070
11/10/2007
128
12.0 x 19.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent