Les langues : quel avenir ?

Les langues : quel avenir ?

Les effets linguistiques de la mondialisation

10,00

Les langues n’échappent pas à la mondialisation. Certaines sont de plus en plus parlées, d’autres de moins en moins. Selon les lieux, les nécessités, les besoins et les politiques, les individus recherchent celles qui leur sont le plus utile ou le plus profitable : ainsi, le « marché aux langues » n’est pas le même à Dakar, à Hong-Kong, à Barcelone ou à São Paulo. Mais alors, quelles chances peut avoir une langue de subsister sur ce marché, quels risques a-t-elle d’en disparaître ? Cet ouvrage original, nourri d’exemples concrets, jette les bases d’une « politologie linguistique » qui permet de lire la mondialisation à travers son versant linguistique, d’élaborer des hypothèses sur l’évolution de cette situation et d’en explorer les modes possibles de gestion, afin, éventuellement, d’influer sur le sort des langues.

 

9782271092533
Biblis
04/05/2017
272
11.0 x 18.0 cm

« La mondialisation a été étudiée sous bien des angles. L’un des moins intéressants n’est certainement pas celui des langues, qu’aborde ici le linguiste Louis-Jean
Calvel. « Les Langues : quel avenir ? » explore la situation linguistique de notre « village global » aux allures de tour de Babel. Présentée dès l’introduction, la métaphore de la langue comme monnaie structure tout l’ouvrage. De même que l’on voit coexister une monnaie locale et le dollar dans certains pays, comment coexistent les langues de statut différent ? Y a-t-il des langues qui sont convertibles et d’autres qui ne le sont pas ? Peut-on parler d’un marché des langues ? Autant de questions abordées ici avec rigueur et clarté. »

Les Echos, juin 2017

Louis-Jean Calvet a accordé un entretien à Sciences humaines, juillet/août 2017. 

Du même auteur
Les médias en parlent